Do you speak Rédaction web ? – Lexique débutant

Do you speak Rédaction web ? – Lexique débutant

La rédaction web, au-delà d’une belle plume, ce sont surtout des compétences techniques spécifiques. Et qui dit compétences techniques spécifiques, dit jargon spécifique. Que vous soyez rédacteur web ou client, il est important de connaître et de maîtriser le vocabulaire dédié à cette activité. En effet, cela vous permet de rédiger efficacement, ou de produire des briefs clairs et pertinents. Petit lexique des termes les plus employés dans le domaine de la rédaction web !

 

Le SEO

SEO, pour Search Engine Optimization. Ça ne vous aide pas beaucoup, n’est-ce pas ? Il s’agit tout simplement de l’optimisation pour les moteurs de recherche, grâce au référencement naturel.

Le référencement naturel justement, par opposition au référencement payant (SEA) regroupe toutes les techniques utilisées pour faire améliorer le positionnement d’un site sur Google, mais aussi Yahoo, Bing, etc.

Un rédacteur SEO maîtrise donc toutes les exigences des algorithmes des moteurs de recherche pour faire apparaître son article optimisé le plus haut possible dans les résultats. Pour cela, il doit notamment utiliser des mots-clés, parfaitement structurer son texte, et produire un contenu agréable à lire. Mais il est aussi attentif aux évolutions de Google, et de ses critères pour ne pas conserver des techniques devenues obsolètes.

Le SERP

Le SERP (Search Engine Page Result) désigne tout simplement la page des résultats de recherche de Google et compagnie qui s’affiche suite à une requête d’un internaute. Plus vous apparaissez haut dans cette page, plus votre positionnement est optimal.

La requête principale

Cette dernière correspond à la demande tapée par l’utilisateur dans la barre de recherche. Elle est également appelée mot-clé. Par exemple, si vous avez une envie de manger des sushis à Nice, vous pourrez taper en requête principale «sushi Nice», «restaurant japonais Nice» ou encore «livraison de sushis Nice». C’est à cette requête principale que doit répondre votre article.

Le champ sémantique

Il s’agit d’un ensemble de mots ou expressions gravitant autour d’un même thème ou d’une notion. Mousse, arbre, sous-bois, bolet, pleurote et cueillette appartiennent au champ sémantique du champignon.

La balise html

Très importantes, les balises html vont permettre aux algorithmes de votre nouveau meilleur ami, Google, de savoir comment indexer vos pages. Ce sont également elles qui indiquent aux navigateurs comment afficher les données de votre article, qu’il s’agisse de la mise en forme du texte à l’insertion de liens, en passant par l’intégration de médias comme les photos ou les vidéos.

En analysant votre balisage html, n’importe quel navigateur sait comment afficher votre page.

Par exemple, les balises H1 (titre), H2 (sous-titre) et H3 (sous-sous-titre) permettent de structurer votre article.

Persona

Comme beaucoup de terme de ce lexique de la rédaction web, le persona est un terme emprunté marketing. Il s’agit du client type, ou de la personne cible correspondant à un produit, un service, ou un article. Ainsi, le persona de la cup menstruelle sera plutôt une femme, âgée de 18 à 35 ans, soucieuse de sa santé et de l’environnement.

Responsive

Il s’agit d’un terme relatif à l’ergonomie d’un site. Pour être qualifié de «Responsive» ou «RWD» (Responsive Web Design), il doit être accessible et parfaitement lisible sur tous les appareils de lecture : ordinateur, portable et tablette.

Cette ergonomie est essentielle pour Google qui attache de plus en plus d’importance à l’expérience client (UX).

Le maillage interne

Sous ce terme se cache une véritable toile d’araignée. En effet, le maillage interne consiste à insérer de manière naturelle des liens pour relier les pages d’un même site entre elles. Cette architecture est indispensable pour une bonne optimisation, et donc un bon référencement de votre site.

La méta description

Ou simplement «meta». C’est la courte phrase de description apparaissant sous le titre d’une page dans les résultats de recherche. C’est le petit texte en dessous de l’url qui doit donner envie à l’internaute de cliquer dessus.

Le storytelling

Vous aimez raconter des histoires, mettre en situation des produits plutôt que de les décrire ? Vous faites du storytelling. Cette technique de rédaction web consiste à utiliser une communication narrative pour présenter une entreprise, un service, ou un concept.

Le CTA

Outil redoutablement efficace s’il est bien rédigé, le «Call-to-Action» incite l’internaute à effectuer une action précise : cliquer sur un lien, s’inscrire à une newsletter, ou contacter l’entreprise. Pour être pertinent, il doit s’insérer de manière naturelle dans le texte, et ne pas ressembler à une énorme publicité. Les internautes détestent voir un immense pop-up apparaître soudainement, ou répondre à une incitation trop agressive et à peine (voir pas du tout) déguisée. La subtilité est le maître-mot d’un bon CTA (bon, pas trop quand même, au risque de voir le client partir sans réaliser l’action attendue !).

Le ROI

Loin de mettre le lecteur dans une position monarchique, le ROI signifie «Return on Investment». En clair, il s’agit de la valeur ajoutée apportée par le contenu d’un article, car un bon contenu apporte de nouveaux clients potentiels. Un beau «Retour sur Investissement» donc.

Les termes relatifs à l’univers de la rédaction web sont très nombreux, et tendent à évoluer presque aussi vite que les critères de Google. Maîtriser ce vocabulaire de base est obligatoire pour tout rédacteur web, mais aussi pour toutes les personnes chargées de rédiger des briefs, d’intégrer des articles ou tout simplement, de communiquer avec le freelance. J’espère que ce lexique de la rédaction web vous aidera !

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire